Témoignage : Intenses échanges virtuels

Témoignage : Intenses échanges virtuels

J’apporte ma petite contribution à votre blog qui devrait je pense vous plaire, il s’agit plutôt d’une anecdote amusante que d’un témoignage.

J’ai fais la connaissance d’une femme sur votre site l’année dernière, avec qui nous avons eu de riches échanges pendant plusieurs mois.
Notre premier rendez-vous qui devait être un jour fabuleux, s’est terminé d’une manière disons le …épique.

En fait, nous avions convenu d’un rendez-vous dans un parc, cette journée fût absolument fabuleuse, et conforme à nos attentes.
Ces deux mois d’intenses échanges virtuels, nous avaient permis de planifier dans les moindres détails celui qui fût notre premier rendez-vous coquin.

Elle était vêtue dans une magnifique robe d’été qui lui donnait des allures de princesse et qui sentait merveilleusement bon le parfum fruité, et moi le grand prince charmant accompagné de son destrier rutilant et rugissant !

Vous l’aurez compris : je m’étais déplacé à moto ce jour là…. il faisait beau et chaud, et le chemin qui me séparait de mon exquise maîtresse incitait à une belle balade dans les montagnes et dont mon désir ardent pour la rencontrer semblait les déplacer.

Il se passa ce que l’on peut attendre d’une si belle histoire : Mots doux, regards amoureux, baisers langoureux, langue de lapin et intenses câlins.

Mais voilà l’histoire aussi belle soit-elle se termina dans les locaux de la gendarmerie du village de ma belle…

J’avais entrepris de garer mon véhicule loin du domicile de Madame, afin de ne pas trop éveiller les soupçons. Mais voilà …c’est ce maudit téléphone qui me trahit. Mais pas de la manière dont on aurait pu le croire.

En  fait j’avais égaré mon téléphone qui était tombé non loin de  mon véhicule. C’est un voisin plutôt curieux, ou admirateur de belle mécanique qui le retrouva avant moi et qui de la manière la plus honnête qui soit, le ramena à qui de droit.

Fort heureusement, le gendarme en fonction n’entreprit point de démarche pour retrouver le propriétaire de l’objet,  et je pu récupérer mon bien sans avoir à me justifier. Et nous rentrâmes en toute discrétion au domicile conjugal, non sans être mortifié à l’idée qu’une telle bévue ne trahisse un jour mon jardin secret.

Moralité de l’histoire que l’on pourrait qualifier de grand moment de solitude : plus on veut être discret, et plus on ne l’est pas … 🙂

Amicalement

InLoveAgain

je m'inscris

Ecrivez-nous

Vous aussi, faites part aux internautes de votre histoire. Envoyez-nous votre témoignage, avis, ou anecdocte à : temoignages@gleeden.com

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


− 8 = un