Témoignage : dans un état d’excitation

Témoignage : dans un état d’excitation

Zhora-fifi, 42 ans, Huy, membre depuis novembre 2012

« Gleeden est un site en or pour qui sait y déceler des pépites.

Imaginez… Un séminaire professionnel de 3 jours dans une jolie ville italienne. Le genre de trip, où vous trouvez vraiment dommage de rester seule dans ce grand lit froid une fois les réunions terminées.

J’avais décidé de prolonger mes réunions par un genre nouveau, coquin, glamour, voire torride…

Quel bonheur de pouvoir changer ainsi sa ville 3 semaines avant le départ dans son profil, de modifier sa présentation et d’attendre, telle une veuve noire, sa proie. L’Italien n’est pas farouche, et je n’ai eu que l’embarras du choix parmi tous ces latins lover.

Des photos, des conversations érotiques, une volonté de vivre une histoire « exotique »…

L’excitation qui grandit, des scénarios, des idées qui fusent, et le soir même, un soin particulier pour ses dentelles, sa crinière, et sa parure de lumière.

Mon chevalier servant n’avait plus qu’à m’enlever et à m’emmener vivre de grandioses plaisirs terrestres. Mes sens étaient déjà à la fête, et celle-ci commençait à peine. Son odeur, son regard, son accent, mon ventre en frémissait déjà d’envie. Mets délicats, vins subtiles, était-ce l’air si doux de septembre ou ce vin capiteux ? J’étais dans un état d’excitation proche de l’ébullition.

Mon amant avait pour nous des projets bien plus originaux. Qui n’a jamais rêvé de visiter ces endroits libertins où des corps anonymes s’emmêlent le temps d’une soirée ?

Qui n’a jamais rêvé de se sentir en l’espace d’un moment reine du roi désir, adulée, touchée, sublimée par tous ces regards, ces mains, ces bouches, à l’abri du regard bienveillance d’un amant protecteur ?

Qui n’a jamais eu ce fantasme de multiplier les aventures sensorielles faites de danses, de bulles, d’alcôves secrètes, de mélanges des corps et de déclaration d’orgasmes à l’unisson ?

Mon bel amant m’a emmené sur les sommets du plaisir et surtout du partage d’un genre nouveau.

Je suis rentrée à mon hôtel avec le lever du soleil, pour me retrouver une heure plus tard en salle de réunion confinée, les joues pourpres d’avoir trop joui et avec une énergie incroyable pour affronter le reste de la journée. M’ont il crut lorsque j’ai évoqué une possible allergie pour justifier ce feu sur ma peau ?

Quoi qu’il en soit, je rêve depuis de joutes communes, d’odeurs de peau, de frôlements, et il n’est pas impossible que je visite à nouveau un de ces clubs… avec mon mari…

Merci Gleeden !!! »

 

Ecrivez-nous

Vous aussi, faites part aux internautes de votre histoire. Envoyez-nous votre témoignage, avis, ou anecdocte à : temoignages@gleeden.com

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


× six = 6