Témoignage : excitée comme une adolescente

Témoignage : excitée comme une adolescente

Jolie_mome, 37ans, Paris, membre depuis septembre 2013

« Après des échanges prometteurs avec deux hommes qui à priori me plaisaient beaucoup, mais qui n’avaient pas abouti à des attirances physiques lors de la rencontre réelle, je me sentais découragée.

Je consultais mes messages sans grande conviction. Et je tombe sur une annonce qui mettait en avant le fait que l’échange virtuel est parfois prometteur et le réel n’est pas à la hauteur, et parfois c’est l’inverse.
Je me dis alors que ce message est à propos. Je décide de ne pas me lancer dans un échange trop long et de rencontrer au plus vite cette personne afin d’être désormais fixée au plus vite sur l’attirance physique et s’il y a lieu faire plus ample connaissance.

L’homme ne me plaisait pas spécialement. Un visage assez banal, mais pas repoussant non plus.
Chose inhabituelle pour moi, je lui explique brièvement mon état d’esprit et lui donne directement mon numéro de téléphone.

Il m’appelle. Nous plaisantons au téléphone et décidons de nous rencontrer le jour même. Sur place je l’aperçois à son insu, je l’observe, je réalise qu’il n’est pas du tout mon style. J’hésite à partir en catimini. Un sursaut de respect me fait rester, après tout on peut toujours prendre un verre.

Finalement je passe un très bon moment. Cet homme est drôle, charmant, intelligent. Si bien que nous décidons d’aller dîner. Le charme opère, mais je suis encore focalisée sur son genre, qui ne me correspond pas. Et je me dis qu’après tout, nous pourrons être amis et sortir, faire des activités.

Il me raccompagne à pied. Tout à coup, il me saisie par la taille, me fait virevolter avec maîtrise, comme un danseur, ce qu’il est, et je me retrouve adossée à une porte d’immeuble. Sans que je n’aie le temps de réagir, il plaque ses lèvres sur les miennes et introduit sa langue dans ma bouche. Dieu qu’il embrassait bien ! Sa façon de poser les mains sur moi, mon corps répond, je n’ai nulle envie de lutter, je m’abandonne, j’aime son odeur, ses caresses, j’ai envie que l’instant s’éternise.

Il est tard, nous profitons de l’ouverture de la porte pour nous introduire dans l’immeuble. Nous grimpons sans bruit. La lumière s’éteint. Une fenêtre laisse entrer la lueur de la lune. Et nous nous explorons les sens en éveil, le désir qui nous possède totalement. Je n’ai jamais fait ça, je me sens excitée comme une adolescente qui transgresse un interdit.  Je découvre des parties de son corps il me plait beaucoup. Il s’extasie sur le mien.

Voici les prémisses d’une relation passionnelle animée par un désir charnelle violent.
Je me félicite d’avoir été au-delà de mes préjugésJe réalise que choisir un amant n’est pas choisir un mari et que justement, un homme qui n’est pas « mon style » m’excite finalement davantage.

Cette aventure m’a permis de me dépasser, de mieux me connaître, d’oser, prendre le risque aussi, car je me suis laisser prendre par un séducteur professionnel, un expert du plaisir. Moi qui refusais d’être une femme objet, finalement, même s’il a prit, il a donné beaucoup. Et chacun y a trouvé son compte. »

 

je m'inscris

Ecrivez-nous

Vous aussi, faites part aux internautes de votre histoire. Envoyez-nous votre témoignage, avis, ou anecdocte à : temoignages@gleeden.com

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


3 × huit =