Flair – Recherché: un amant français !

Flair – Recherché: un amant français!

Des femmes belges mariées qui cherchent un amant en France

Publié le 02/04/2013 sur Flair.be

A l´approche des vacances de Pâques, les femmes mariées belges francophones et dans une moindre mesure flamandes joueraient la carte de l´infidélité… au Royaume. Tandis que neige et records de froid rythment ce début de printemps, Gleeden.com, 1er site de rencontres extraconjugales pensé par des femmes dévoile qui sont les amants plébiscités par les femmes mariées belges pour faire remonter le mercure!

36% des femmes Belges mariées cherchent un amant en France!

Les wallonnes, plus aventurières et plus nomades

Le premier enseignement de cette enquête menée par Gleeden auprès d´un panel de 1106 femmes mariées Belges (557 wallonnes et 549 flamandes) souligne que les femmes Belges seraient dans une large majorité attirées par des amants français ou francophones. Au global, ce ne sont pas moins de trois femmes sur dix (36%) qui déclarent rechercher une aventure de l´autre côté de la frontière tandis que 38% d´entre elles avouent favoriser des rencontres en Wallonie , principalement dans les provinces du Brabant Wallon, de Hainaut et de Namur. Remportant 26% des suffrages, la Flandre ferme la marche de cette « chasse » coquine polarisée essentiellement autour de Bruxelles, dans la province du Brabant Flamand.

Au chapitre des distinctions entre nos concitoyennes Wallonnes et Flamandes , l´étude dessine le portrait d´une femme mariée plus frileuse côté Flandre. Ainsi, parmi les femmes en quête d´un amant français, près des trois quarts (68%) sont implantées dans une province francophone.
L´absence de frein linguistique serait-il le seul facteur responsable de cette propension à l´abandon des sens dans des bras étrangers ?

L´incartade en France représente romantisme et soleil

Lorsque l´on observe les destinations françaises faisant grimper la température sensorielle des femmes belges mariées , deux zones se détachent distinctement :

Paris, capitale de l´amour, séduit à elle seule 34% des répondantes qui s´y projettent pour une escapade romantique le temps d´un court city-trip

La région du sud-est de la France et son ciel azur gagne les faveurs de 47% des femmes Belges en quête d´un amant français pour une échappée secrète ensoleillée (Marseille et Nice en tête).

A la lecture des trois premières raisons** invoquées pour justifier cette soif d´exil extraconjugal, les femmes mariées oscillent entre émotion et pragmatisme : 31% d´entre elles confessent que
c´est avant tout un sentiment de liberté et d´évasion qui les attire, tandis que 27% y voient en premier lieu un moyen de joindre l´utile à l´agréable en marge de déplacements professionnels. Enfin, plus de deux femmes sur dix (21%) arguent qu´il s´agit d´un moyen efficace pour minimiser les risques de découverte du pot aux roses, selon l´adage qui veut que tout ce qui survient lors du séjour reste sur place.

Et si elles en avaient la possibilité, c´est avec l´élégant français Jean Dujardin, le belge sensuel Jérémie Renier, ou encore l´électrisant australien Simon Baker qu´elles s´abandonneraient pour une virée torride en toute intimité en ce début de printemps.

* Sondage Gleeden.com réalisé en ligne du 16 au 21 mars 2013 sur un échantillon de 1106 femmes mariées (557 wallonnes et 549 flamandes) âgées de 24 à 49 ans.
** Seules les raisons arrivant en première, seconde et troisième positions du sondage sont mentionnées.

Cliquez ici pour voir l’article en ligne

je m'inscris

Ecrivez-nous

Vous aussi, faites part aux internautes de votre histoire. Envoyez-nous votre témoignage, avis, ou anecdocte à : temoignages@gleeden.com

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


× trois = 21